Parce qu'à l'heure actuel une prise de consience et des actions sont importantes !!!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Reforme fillon, résumé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MR
Admin
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Reforme fillon, résumé   Sam 12 Mai - 18:17

La création du Haut Conseil de l'Éducation, instance qui remplace le conseil national des programmes et celui de l'évaluation de l'école. Les neuf membres du H.C.É. seront nommés pour six ans, ce qui peut donner des situations de non adéquation avec le gouvernement en place.
Le point suivant se passe de commentaires, article L. 313 - 1 : « l'orientation et la formation proposées aux élèves tiennent compte de leurs aspirations, de leurs aptitudes et des perspectives professionnelles liées aux besoins prévisibles de la société et de l'économie. »
Cette réforme vise à dénationaliser l'éducation nationale, par plusieurs aspects :
- Une individualisation des d'établissements, à travers leurs budgets, leurs projets pédagogiques, les modalités d'évaluation des résultats, les sanctions...
- la dénationalisation du bac, à travers un contrôle continu injuste en fonction des profs et des établissements. Ainsi les bacs n'auront pas la même valeur passés dans tel ou tel lycée, dans telle ou telle ville, où une année passée avec tel ou tel prof.
Les sanctions sont revues à la hausse, à travers à une immédiateté de celles-ci, et surtout une liaison directe entre le chef d'établissement et un correspondant de la police ou de la gendarmerie ainsi que le procureur de la république en vue de sanctions pénales.
Des classes relais sont mises en place avec le fonctionnement suivant : un élève « perturbateur » une fois repéré est placé dans une de celles-ci durant quatre mois. Durant ces quatre mois, il est formaté, en vue de réintégrer sa classe, ou éventuellement de continuer en classes relais. Ce dispositif est justifié par le fait que souvent « il suffit d'enlever un ou deux élèves pour qu'une classe se remette au travail ».
Le conseil des maîtres, dans le primaire, et le conseil de classe dans le secondaire, seront laissé seuls juges de la décision d'orientation.
Le taux de classes d'apprentissage est revu à la hausse avec un objectif d'augmentation des effectifs de 50 %. L'apprentissage commence dès la cinquième, « en fonction des qualités de l'élève ». L'apprentissage apparaît donc comme une voie de secours dans cette réforme.
L'invention du contrat individuel de réussite éducative, définissant un parcours individualisé de l'élève crée une pression sur la tête de celui-ci, sans pour autant lui fournir un soutient pédagogique.
Les équipes pédagogiques professorales, déjà faibles, sont remplacées par le conseil pédagogique, un ensemble défini au niveau de l'établissement et présidé par le chef d'établissement. Ce qui réduira la concertation entre les différents membres de la communauté éducative chargée de l'élève.

« La liberté pédagogique de l'enseignant s'exerce dans le respect des programmes, des instructions du ministre de l'éducation nationale et dans le cadre du projet de l'établissement, avec le conseil et sous le contrôle des membres du corps d'inspection ».
Une note de « vie scolaire » est mise en place pour le brevet comprenant l'absentéisme, l'attitude et l'implication dans la vie de l'établissement. Ceci entraîne un formatage de l'élève sous la contrainte, l'empêchant de s'épanouir pleinement.
Des bourses au mérite sont créées appuyant le caractère élitiste de la réforme, et dont les modalités d'attribution sont fixées par décret. Ceci est à mettre en relation avec le point précédent.
Cette réforme oriente l'école vers un « bourrage de crâne », au lieu de développer la réflexion et l'esprit critique, pourtant axes principaux de l'éducation humaniste actuelle. (Remplacement de « l'acquisition des instruments fondamentaux du savoir, dans des connaissances de base, les éléments de la culture générale, » par « les connaissances utiles dans le parcours professionnel ». Ceci d'un point de vue idéologique).
Une modification générale du code de l'éducation introduit la notion de parcours professionnel dans ses principaux articles.

Dans tout son ensemble cette réforme entraîne une hyperspécialisation des élèves de manière précoce, contrairement aux valeurs humanistes de l'école d'aujourd'hui.
Les dédoublements de classes sont revus à la baisse ou disparaissent, ainsi que les TPE, mesure marchandée par des dédoublements facultatifs en langues.
Le cahier texte, l'échéancier des devoirs ainsi que le bulletin de notes seront accessibles par Internet, par simple identification par mot de passe, pour les parents.
De manière générale, cette réforme oriente l'école à ne plus former des citoyens, mais des professionnels d'un métier bien défini, utile à l'économie et la société, et pas forcément choisi par l'étudiant. Elle bénéficie néanmoins de quelques effets d'annonce, tel le démarrage en CE1 ou CE2 de la première langue vivante, ou de former les cours par niveau de langue, ainsi que l'abonnement d'un mois à un grand quotidien en terminale, où les hypothétiques trois heures de soutien scolaire pour élèves en difficulté, effets d'annonce pour le moins irréalisable, humainement et financièrement. Cette réforme voit également se profiler un retour à une autorité forte et arbitraire, ainsi qu'un formatage, une distinction de l'élite intellectuelle et « comportementale », tout à fait antirépublicaine.
Mais un des défauts majeurs de cette réforme, si ce n'est son défaut, est qu'en plus d'être abjecte, réactionnaire et hypocrite, elle n'est pas la reforme attendue. Car soyons lucides, l'éducation nationale est loin d'être parfaite, et a un grand besoin de renouveau. Les résultats au niveau européen le prouvent d'ailleurs. Elle pèche donc ainsi par le contenu qu'elle n'a pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desideesdifferentes.forums1.net
 
Reforme fillon, résumé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un très bon résumé de la réforme du collège sur "la rotative"
» Civilisation sumérienne - Les annunakis
» noter un résumé qui dépasse le nb de mots imposé (IUT)
» APPEL A SM INDH ET REFORME DES TAXES SUR LES MALADIES
» Les mystérieux sumériens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Des idées différentes...  :: 2007 :: Actualité et politique-
Sauter vers: